Dans notre corpsUncategorized

Jeûne intermittent pour perdre du poids : le guide

By novembre 16, 2021No Comments
jeune intermittent maigrir

Le jeûne intermittent a considérablement gagné en popularité ces dernières années. Non seulement on lui prête des vertus amaigrissantes, mais il permettrait aussi de purifier son corps. Si vous approchez la cinquantaine comme moi, ce régime tendance a certainement éveillé votre curiosité, car il aurait aussi la faculté de retarder le vieillissement. Vous aimeriez jeûner pendant quelques semaines pour vous défaire de vos kilos superflus, mais vous ne savez pas comment vous y prendre. Alors, est-il possible de perdre du poids en jeûnant ? J’ai épluché pour vous les dernières recherches scientifiques. Je vous donne aussi mon avis personnel, car je l’ai moi-même pratiqué. Découvrez ici tout ce que vous devez savoir sur le jeûne intermittent pour maigrir, avant de vous lancer dans l’aventure !

Qu’est-ce que le jeûne intermittent ? 

Définition du jeûne intermittent 

Jeûner, c’est tout simplement s’abstenir de manger. Cette pratique consiste à alterner des périodes de diète et des prises de nourriture. 

Dans le jeûne intermittent, aussi appelé fasting, vous ne vous alimentez pas volontairement sur une période que vous définissez à l’avance. Vous jouez alors autant sur l’intensité des pauses alimentaires, que sur l’apport calorique.  

Vous pouvez décider de le pratiquer :

  • sur un ou deux jours dans la semaine ;
  • quelques heures dans la journée avec une restriction alimentaire de 20 h 00 à midi par exemple, ou de 16 h 00 à 8 h 00 le lendemain matin. 

Une pratique ancestrale 

Le jeûne n’est pas une invention d’aujourd’hui. Il trouve ses origines dans l’Antiquité. Plusieurs siècles av. J.-C., le Mahâbhârata, une grande épopée indienne mentionne déjà ses bienfaits. Toutes les religions s’en sont ensuite emparées. Citons, par exemple : 

  • les 40 jours maigres lors du carême avant la fête de Pâques chez les chrétiens ;
  • le saoum lors du ramadan dans la religion musulmane ;
  • les fêtes religieuses hindouistes comme le Shivaratri ou Karwa Chauth ;
  • etc..

La médecine, quant à elle, reconnaît cette manière de s’alimenter comme soin thérapeutique depuis de nombreuses années. Hippocrate, en son temps, pensait que le jeûne était un excellent remède contre tous les petits maux de la vie quotidienne. Aristote considérait lui aussi la privation d’aliments comme une façon de soigner de nombreuses affections. 

Au fil du temps, de nombreux médecins s’intéressent à l’abstinence alimentaire et la voient comme un véritable médicament. En 1830, un médecin américain guérit même un enfant atteint du typhus en lui prescrivant 3 semaines de jeûne. 

Aujourd’hui, le jeûne intermittent est devenu une approche alimentaire très populaire pour mincir et améliorer sa santé métabolique. Alors qu’en est-il réellement ? Lisez ce qui suit pour le savoir.

Bénéfice santé du jeûne intermittent

Le jeûne thérapeutique fait l’objet de nombreuses publications scientifiques, depuis quelques années. Beaucoup d’études relatent les effets des restrictions caloriques sur les malades chroniques. L’article scientifique intitulé “Le jeûne dans la santé et pendant la maladie” de l’université de Genève explique qu’il interviendrait de façon préventive sur :

  • l’obésité ;
  • les maladies cardiovasculaires ; 
  • le diabète. 

Il agirait sur l’organisme en effectuant un nettoyage et une régénération cellulaire. Il permettrait en plus  :

  •  une diminution du stockage des graisses ;
  •  un contrôle des sensations alimentaires ;
  •  une stimulation de l’hormone de croissance.

Dans son livre “La symphonie du vivant”, Joël de Rosnay, qui a travaillé sur l’épigénétique, pense que le jeûne est capable d’accroître l’espérance de vie. Il souligne que l’effet de la restriction calorique est connu depuis longtemps, notamment sur les animaux. Pour lui, chez l’homme, une diminution à 1 900 calories par jour serait bénéfique à notre organisme. 

Alors, dans ces conditions, comment utiliser le jeûne intermittent pour maigrir ? Vous allez le voir, il existe de nombreuses façons de le pratiquer. Je vous détaille d’ailleurs les principaux en dessous.  

Comment jeûner pour s’amincir ?

Perdre du poids avec la méthode 16/8

Voilà une façon extrêmement simple de faire un jeûne intermittent pour perdre du poids. Comme son nom l’indique, vous vous abstenez de manger pendant 16 heures. Puis, vous vous alimentez au cours des 8 heures suivantes. En pratique, plusieurs solutions s’offrent à vous : 

  • prendre votre petit déjeuner, votre repas de midi et arrêter de vous alimenter après 16 heures jusqu’au lendemain matin ;
  • vous passer du café/tartine le matin et manger uniquement à midi et à 20 heures.

Alors, pourquoi jeûner pendant 16 heures ? C’est le temps qu’il faut à votre organisme pour qu’il se régénère. S’il n’a rien à digérer, il est enfin au repos. Il en profite donc pour nettoyer votre corps des cellules endommagées ou mortes.

À vous de voir quelle journée type “spécial fasting” vous correspond le mieux !

 La méthode 5 : 2 

Le jeûne intermittent 5 : 2 consiste à faire une diète de 2 jours sur 7 et à manger normalement les autres jours de la semaine. Cette méthode nécessite une restriction drastique qui peut être difficile à supporter sur deux jours consécutifs. C’est pourquoi elle est le plus souvent pratiquée en alternant 1 jour de jeûne avec 1 autre sans privation. Concrètement, vous pouvez quand même avoir un apport de 500 à 800 calories durant les deux jours d’abstinence. En parallèle, vous continuez à manger normalement les autres jours.

Jeûner un jour sur deux

Dans ce cas-là, vous vous privez volontairement de nourriture un jour sur deux. Les jours de restriction alimentaire, vous avez quand même droit à un apport journalier de 600 calories. Alors, que manger pendant le jeûne intermittent pour maigrir ? En théorie, vous avez uniquement le droit de consommer des liquides les jours où vous jeûnez. Il faut vous contenter d’un thé noir, de café et d’eau, bien sûr ! 

Les autres jours, vous n’avez aucune limite ! Il ne faut pas se le cacher, avec un programme de jeûne intermittent, il y a fort à parier que vous mangiez plus qu’à l’accoutumée. Quoi qu’il en soit, vous prendrez moins de nourriture que si vous vous étiez alimenté pendant deux jours sans aucune restriction.

Vous connaissez désormais les types de régimes intermittents possibles. Je suis certaine que vous aimeriez savoir quelle perte de poids, ils sont en mesure de produire. Alors, qu’en disent les scientifiques ?

Jeûne intermittent pour maigrir : quel résultat ?

Le jeûne intermittent 16/8 : quel résultat ?

Peu d’études scientifiques ont véritablement été conduites sur le jeûne intermittent de type 16/8. Toutefois, un rapport clinique des effets de l’alimentation à durée limitée de 4 et 6 heures sur le poids donne quelques pistes. La méthode 16/8 permettrait d’obtenir une perte de poids comparable à celle du jeûne d’un jour sur deux, réalisé à un court terme.

Une autre publication médicale a étudié la corrélation entre, d’une part, la fréquence et le moment des repas et, de l’autre, les variations de l’indice de masse corporelle. Elle permet de répondre à la question : est-ce bon de jeûner le matin ? La réponse est oui, si l’on en croit les conclusions de cette étude. Les chercheurs ont contrôlé l’IMC de 500 000 patients âgés d’environ 30 ans lors d’une privation de nourriture. Ceux qui faisaient un jeûne nocturne avaient une IMC plus basse que les autres. 

Il convient donc de préserver le petit déjeuner et de privilégier le jeûne nocturne. 

D’ailleurs, ces préconisations sont valables pour tous ceux qui souhaitent conserver leur poids de forme : 

  • ne pas grignoter ;
  • prendre un petit déjeuner le matin ;
  • attendre 5 ou 6 heures après pour déjeuner.

Le jeûne 5 : 2 : un bon moyen de perdre du poids

Une publication dans le journal Obesity a comparé les effets de ce régime avec ceux d’une restriction calorique journalière entre 1 200 et 1 600 calories. La méthode 5 : 2 s’est révélée plus efficace que le régime amaigrissant. Elle engendrerait une perte de poids de 4 à 8 % sur une période de 4 à 24 semaines. L’amaigrissement obtenu n’est pas plus significatif que celui du jeûne un jour sur deux. 

Est-ce bon de jeûner pendant 24 heures ?

Les preuves scientifiques des bienfaits du jeûne un jour sur deux s’accumulent. Pratiqué sur une durée de moins de 6 mois, il entraînerait une perte de poids de 5 à 7 %. Toutefois, une publication parue dans Science Translational Medicine explique que les participants à ce régime ont tendance à avoir moins d’activité physique le jour de privation.Cela aurait un impact sur la perte de graisse.

Mon témoignage après un jeûne intermittent 

Mon expérience avec le jeûne 

J’ai moi-même tenté l’aventure, lorsque j’ai décidé de perdre du poids naturellement pendant 6 mois. Je voulais bien entendu maigrir, mais aussi : 

  • booster mon métabolisme ;
  • reposer mon système digestif, de manière à appréhender correctement ce fameux changement du corps après 50 ans que nous appréhendons tous.

Ce régime stimule l’hormone de croissance et limite l’oxydation des cellules. Il s’avère donc être une technique intéressante pour lutter contre le vieillissement. J’avais bien entendu demandé l’avis de mon médecin avant de me lancer. J’ai choisi d’essayer le régime 16/8.Je dînais, puis je ne mangeais qu’après 13 h 00 le lendemain. Mon objectif n’était pas tant la perte de poids, mais j’avais envie de me sentir plus légère, car j’avais l’impression de faire de la rétention d’eau. 

Les bénéfices se sont rapidement fait ressentir : 

  •  une décongestion des tissus; 
  •  un ventre qui dégonfle ;
  • plus d’énergie qu’à l’accoutumée.

En plus, je mangeais ce que j’aimais, donc je n’avais aucune frustration. Pourtant, au fil du temps, j’ai commencé à craquer. J’avais de grosses fringales qu’il était difficile de supporter, même avec des collations peu caloriques. L’exercice est alors devenu trop fastidieux. 

Ce qui a aussi été dur, ce sont les moments passés en famille, le week-end autour d’un repas. Bref, les compulsions alimentaires ont eu raison de moi ! J’ai fini par me tourner vers d’autres techniques que je vous dévoile ci-dessous. 

Mes secrets minceurs pour transformer ma silhouette 

L’hypnose 

Avez-vous tenté l’hypnose pour perdre du poids ? Les régimes ne sont, en effet, pas les seules solutions pour vous faire maigrir. Les séances d’hypnose ont pour objectif de changer votre conception de l’alimentation, sans passer forcément par un régime. Cerise sur le gâteau, vous n’avez aucune frustration avec cette pratique. 

Alors, comment est-ce possible ? Le praticien en hypnose identifie d’abord vos habitudes alimentaires en vous questionnant. Puis, il s’adresse à votre subconscient et modifie les perceptions ancrées en vous. Vous prenez ainsi pleinement conscience de certains dysfonctionnements et vous avez une relation enfin apaisée avec la nourriture.

Pour ma part, l’hypnose m’a permis de prendre un virage à 180 degrés. J’ai réussi à atteindre mon objectif de poids que je m’étais fixé. J’ai en plus décidé d’en faire profiter les autres. J’ai donc rebondi professionnellement pour en faire mon métier. Je propose d’ailleurs aujourd’hui des solutions globales de transformation de silhouette.

Un programme de gestion du poids sur 90 jours

Plus qu’un régime, ce programme vous permet de retrouver une hygiène de vie saine. Il se base sur des recherches en épigénétique. Selon cette science, notre environnement (mode de vie, alimentation, stress, etc.) pourrait modifier certains de nos gènes. Parmi eux, les gènes de la prise de poids sont directement impliqués. Retrouver son équilibre corporel serait une des façons de s’amincir. Ce programme va dans ce sens et s’axe autour de trois actions principales :

  •  mettre en place un rééquilibrage alimentaire ;
  •  pratiquer une activité physique régulière ;
  • agir sur votre métabolisme cellulaire. 

J’ai bien sûr testé ce programme avant de le recommander à mes clients. D’ailleurs, lisez les témoignages de mes patientes au bas de la page. Ils sont éloquents. 

Alors que retenir sur le jeûne intermittent pour maigrir ? La recherche n’est aujourd’hui pas assez avancée pour que l’on puisse avoir des attentes euphoriques sur le jeûne intermittent. Pourtant, il semble aussi bénéfique qu’un régime amaigrissant. Si vous avez envie de tester cette approche, parlez-en à votre médecin ou à une diététicienne. Ils sauront vous conseiller au mieux. Sachez aussi qu’il existe d’autres solutions comme l’hypnose ou le programme de gestion de poids. Ces deux méthodes vous offrent d’ailleurs bien plus qu’une perte de poids. Elles vous ouvrent les portes de la confiance en vous. Alors, qu’attendez-vous ? Contactez-moi, je répondrais avec plaisir à toutes vos questions !