Dans notre corps

Comment Bien Vieillir à 50 ans ? 7 points à connaître

By février 28, 2021septembre 9th, 2021No Comments

La cinquantaine est souvent un âge où l’on prend conscience du temps qu’il nous reste à vivre. D’une part, le miroir ne nous renvoie plus forcément une image positive. D’autre part, la peur de la maladie s’insinue de plus en plus dans notre esprit. Vous connaissez certainement cette petite voie intérieure culpabilisante : « Il est temps d’adopter une nouvelle hygiène de vie ! », nous dit-elle. La bonne nouvelle, c’est qu’il n’est jamais trop tard pour augmenter son capital santé et agir sur les effets du vieillissement. Les progrès de la science et de la médecine défient aujourd’hui l’espérance de vie et nous prouvent qu’il est possible de rester jeune même après 5 décennies. Alors, comment bien vieillir à 50 ans ? Zoom sur les points à ne pas négliger pour vivre encore de longues années en pleine forme !

Point n°1 :  changer son mode de vie pour bien vieillir à 50 ans  

La médecine traite aujourd’hui de nombreuses pathologies liées au vieillissement, portant à 82 ans l’espérance de vie. Néanmoins, qu’en est-il de la durée de vie sans maladies ? En France, elle n’est que de 64 ans ! Ce chiffre n’évolue pas depuis 50 ans ! Si vieillir est une chose, avoir le privilège de le faire en forme est ce à quoi nous aspirons tous.

Alors, imaginez qu’en modifiant votre comportement et votre environnement, vous puissiez gagner de la vitalité pour de nombreuses années. C’est en tout cas ce qu’étudie la recherche épigénétique. Cette science démontre ce que l’on pensait jusque-là inconcevable. Nous avons le pouvoir d’agir sur votre code génétique, même après la cinquantaine ! Selon Gilbert Deray, éminent néphrologue parisien et auteur de « Choisissez votre destin génétique »,« L’épigénétique, c’est 85 % de notre avenir et de notre état de santé. ». Incroyable non ? 

Je vous explique en quelques mots. Prenons par exemple deux vrais jumeaux. Admettons qu’ils possèdent tous les deux un gène susceptible de leur donner un cancer du poumon. Le premier fume. À son insu, il active la maladie par la simple fixation d’un élément chimique sur son ADN. Son frère, en revanche, n’a pas d’addiction à la cigarette. Il réduit pratiquement à zéro ce même risque. 

Quel impact cela peut-il avoir sur vous qui voulez savoir comment bien vieillir à 50 ans ? L’épigénétique est une véritable révolution scientifique ! Elle démontre aujourd’hui qu’en changeant son mode de vie, nous pouvons espérer vivre plus vieux et surtout en bonne santé

Mieux ! Dans une publication intitulée « La symphonie du vivant », Joël de Rosnay dévoile les secrets épigénétiques de la longévité ! Concrètement, voici comment transformer votre vie et rester en forme le plus longtemps possible.

Point n°2 : manger équilibré est le meilleur médicament pour bien vieillir physiquement

La santé est dans l’assiette 

En son temps, Hippocrate avait déjà compris l’intérêt d’une nourriture saine. Aujourd’hui, c’est prouvé : notre alimentation a des effets sur nos chromosomes. Voici 5 points essentiels pour bien vieillir après 50 ans :

  • Abusez des fruits et des légumes. Ils ont des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes. La pectine de pomme, par exemple, réduit le taux de cholestérol. Quant aux fruits secs, avec un bol de muesli le matin, vous boostez votre vitalité à coup sûr. Les antioxydants de la grenade sont, eux aussi, des alliés de taille pour paraître plus jeune après 50 ans. Ils contribuent à garder un visage bien hydraté, et diminuent les rides et ridules.
  • L’huile d’olive est l’une des meilleures graisses végétales qui soient pour vos artères. Elle protège contre la maladie d’Alzheimer, car elle contribue à conserver votre mémoire intacte. 
  • Le poisson est un véritable concentré en oméga 3. C’est donc un apport protéiné d’excellente qualité.
  • Le thé vert et ses catéchines jouent un rôle dans la prévention des maladies cardiovasculaires et du diabète.
  • Le sel et le sucre consommés en excès sont, en revanche, vos pires ennemis. 

Quel régime suivre après 50 ans ? 

De nombreux spécialistes vantent les mérites du régime méditerranéen. Il apporterait à la fois des nutriments, des minéraux, mais aussi des acides gras et des antioxydants en bonne proportion. Vous avez fait un infarctus ? En adoptant un tel rééquilibrage alimentaire, vous abaissez le risque de récidive de moitié. Ce mode d’alimentation est ultra-efficace en matière de prévention. Il diminue le nombre des : 

  • cancers ;
  • maladies d’Alzheimer ;
  • pathologies inflammatoires ;
  • insuffisances rénales.

Alors, finissez-en avec la malbouffe ! Instaurez une routine alimentaire composée de tous les éléments cités plus haut. 

 Enfin, observez votre manière de manger. Avalez-vous, comme beaucoup de Français, votre sandwich en moins de 10 minutes au moment du déjeuner ? Se nourrir, ce n’est pas simplement ingurgiter trois bouchées sur le pouce. C’est aussi et surtout une ambiance, un partage. Les scientifiques ont désormais la preuve que rendre le moment du repas convivial influe sur la longévité. 

Point n°3 : déstresser est essentiel pour rester en forme après la cinquantaine

Votre ado laisse tout traîner, et cela vous énerve ? Vous ne supportez plus de rester coincé dans les bouchons ? Vous en avez « plein le dos » (expression révélatrice n’est-ce pas ?) de subir les remarques désobligeantes de votre patron. De telles situations angoissantes font certainement partie de votre quotidien. Le stress peut, en effet, se vanter d’être l’ennemi n° 1 de notre société.

Le cerveau et le corps entretiennent une étroite relation. Les décharges d’adrénaline répétées sont, ainsi, extrêmement nocives pour notre organisme.

Savez-vous, par exemple, qu’un accès de colère augmente le risque de faire un problème cardiaque dans les deux heures qui suivent ? Les tensions sont aussi à l’origine de : 

  • diabète ;
  • mélanome ; 
  • dépression ;
  • maladie d’Alzheimer ;
  • surcharge pondérale. 

 Pour bien vieillir à 50 ans, il est primordial de se délester du poids de l’angoisse et de trouver une bulle zen dans laquelle se lover. Cette quête du mieux-être vous conduira certainement vers des pratiques alliant santé et spiritualité.

Le yoga et la méditation de pleine conscience sont particulièrement intéressants. On leur reconnaît d’ailleurs des pouvoirs sur l’hypertension et les maladies cardiovasculaires. Si vous n’êtes pas familiarisé avec ces sujets, la plateforme en ligne, Master Business( lien), est à coup sûr faite pour vous. Elle offre, effectivement, un large choix de formations en ligne très qualitatives dans le domaine du bien-être. En vous abonnant, vous apprenez entre autres : 

  • les bases du yoga pour vous sentir bien ;
  • des habitudes journalières à prendre pour vivre mieux ;
  • comment pratiquer la médiation.

Sachez, en plus, que cet e-learning propose d’autres types de contenu dans : 

  • le développement personnel ;
  • les relations et la famille ;
  • l’entrepreneuriat ;
  • la finance.

 Selon le professeur Deray, la lecture est également une excellente façon de déstresser.

Lire 6 minutes par jour diminuerait les hormones du stress de 50 %. En vous plongeant dans un bon livre 30 minutes quotidiennement, vous allongez votre durée de vie de 4 ans ! Époustouflant, non ?

Bien sûr, toutes les activités calmes comme la musique, le jardinage sont autant de moyens pour préserver sa sérénité.

Point n°4 : dormir réduit les signes cliniques du vieillissement

Si les troubles du sommeil touchent toutes les générations, ils ont néanmoins tendance à s’accentuer avec l’âge. 

Faites-vous partie de ces quinquagénaires qui se plaignent d’insomnies ou de nuits peu réparatrices ? Vous devriez dormir entre 7 et 9 heures pour bien vieillir à 50 ans. Lorsque vous êtes dans les bras de Morphée, le liquide céphalorachidien s’affaire dans votre cerveau ! Il réduit le cortisol, principal responsable du stress qui vous gâche la vie, et ajoute le bon dosage d’hormones du plaisir. Bien se reposer durant la nuit est donc essentiel pour préserver sa santé. Un sommeil de mauvaise qualité est, en effet, à l’origine de nombreuses pathologies chroniques. L’apnée du sommeil, par exemple, explose littéralement le risque cardiovasculaire.

Pour ce faire, les épigénéticiens conseillent donc de : 

  •  s’installer dans le noir complet ;
  •  éteindre les écrans pour endormir plus facilement ;
  •  faire une sieste à la mi-journée ;
  • consulter un spécialiste si les difficultés ne se règlent pas.

Point n°5 : bouger est capital pour ne pas vieillir trop vite

Le sport est le remède anti-âge par excellence. Il freine effectivement l’apparition de beaucoup de pathologies comme :

  • le diabète ; 
  • les cancers du sein ;
  •  tous les problèmes vasculaires cérébraux.

Ce n’est pourtant pas son seul atout. Si vous avez lu mon article sur les changements du corps à 50 ans , vous avez compris que notre masse musculaire fond comme neige au soleil à partir de la cinquantaine. L’activité sportive est votre meilleure arme pour lutter contre ce fléau. Elle agit, en prime, comme un véritable antidépresseur naturel.

Les recherches en épigénétique ont également confirmé que l’organisme avait une capacité d’adaptation impressionnante. Toutefois, seule une pratique physique régulière est capable d’influer des changements sur les gènes. Alors, il n’est jamais trop tard pour recommencer le sport ! Voilà une bonne raison de vous remettre au running, à la marche ou à la natation, en plus de votre séance de yoga pour rester zen !

Point n°6 : vivre en harmonie avec les autres augmente son capital santé

Une fois encore, l’épigénétique met l’accent sur l’importance de l’empathie et la bienveillance. Les hormones du plaisir sont de véritables activateurs d’émotions positives, indispensables à votre bien-être. Plus vos sphères de vie sont équilibrées du point de vue relationnel, plus cette production hormonale augmente. 

Préserver des liens harmonieux avec les autres est donc déterminant pour améliorer son quotidien.

Alors, faites des câlins à vos proches et à vos amis ! Emparez-vous du concept de la communication non violente. L’effet bénéfique est garanti !

Point n°7 : réduire un maximum de toxines

L’impact de la pollution atmosphérique n’est pas le seul enjeu mondial de santé publique.  

Les épigénéticiens ont mis à nu la dangerosité de certains produits chimiques sur notre organisme. Ces derniers sont, hélas, responsables de trop nombreux décès prématurés chaque année.  

Et s’il suffisait de dire adieu à quelques mauvaises habitudes pour vivre plus longtemps ?  

Voici, sans étonnement, quelques informations désormais établies scientifiquement sur lesquelles s’appuyer :

  • Le tabac est en capacité d’atteindre un tiers de notre code génétique, selon Gilbert Deray. 
  • L’alcool est, aussi, bien sûr, incriminé dans la modification de l’ADN. 
  • Le plastique et les pesticides ont des effets toxiques sans précédent sur notre état général.
  • Quant aux perturbateurs endocriniens, leur nocivité ne fait aujourd’hui plus aucun doute. Similaires aux œstrogènes, ils leurrent notre corps qui les assimile à une hormone naturelle. Il s’agit là d’un véritable cocktail explosif pour l’organisme, présent, pourtant, dans une multitude de produits du quotidien ! 

La science l’a prouvé : vous pouvez agir directement sur votre ADN pour bien vieillir après 50 ans. Il n’est jamais trop tard pour s’emparer de ces principes !  Un changement de comportement au quotidien s’impose. Il concerne : 

  • votre façon de vous nourrir ;
  • vos relations aux autres ; 
  • votre état émotionnel ;
  • votre manière de bouger et de vous reposer. 

Alors, pourquoi s’en priver ?

Leave a Reply